L'atelier de menuisier-charpentier-charron

de Louitou Couderc (Sansac-Veinazès)

Papier à en-tête de l'entreprise du grand-père de Louitou Couderc - après 1922.

Les menuisiers

L'enclos de la famille Couderc sur lequel sont visibles les deux ateliers.

A Sansac-Veinazès, les charpentes et les menuiseries des maisons ont été principalement réalisées par la famille Couderc, installée au village de la Croix-de-Pierre.

La première guerre mondiale (1914-1918) mobilise les trois fils : Louis, Emile et Léon. A leur retour, Louis meurt des suites de la guerre et Léon, victime des gaz de guerre, devient horloger à Calvinet. Emile, resté seul, reprend l'activité familiale de charpentier, menuisier, charron et réalise tous les meubles et éléments en bois, nécessaires au voisinage.

La plus longue distance qu'il parcourt pour travailler est de trois kilomètres, pour se rendre au village du Bouscal, près de La Chourlie.

Il entretient aussi une petite ferme de quatre hectares et de trois vaches.

La mécanisation de l'atelier

La "Combinée" Mougeotte présentée au musée du Veinazès

En 1922, il se dote d'un équipement moderne dont la pièce maîtresse est la "combinée" de marque Mougeotte, machine actionnée par un moteur à essence.

Pour cela, il construit un atelier moderne attenant à sa maison d'habitation.

Quelques années plus tard, avec l'apparition de l'électricité, Emile remplace le moteur à essence par un moteur électrique de 4 chevaux.

Plaque de la "Combinée"
Plaque de la "Combinée"

L'atelier de Louitou

Louitou Couderc dans son atelier de la Croix de Pierre - vers 1975.

Louis (1924-2002), dit "Louitou", est le seul enfant d'Emile Couderc.

Il s'occupe de la petite ferme familiale et n'aide son père qu'au moment des chantiers de charpente.

A la mort d'Emile en 1954, Louis abandonne définitivement le travail de la ferme pour la menuiserie. Il apprend le métier avec Périer, un artisan du village du Masgranier (Sansac-Veinazès).

Cependant, le métier évolue.

Vers 1960-1965, Louitou réalise la dernière fabrication complète de fenêtres et de portes à Embrousse (Sansac-Veinazès) sur un chantier au profit de la famille Castanier, avant d'acheter des portes isoplanes prêtes à poser.

Le temps gagné et la mécanisation permettent à l'artisan d'élargir son "secteur géographique" d'activité.

L'atelier du menuisier au musée

Louitou Couderc au moment de la donation au musée du Veinazès.

En 1997, au soir de sa retraite, Louis Couderc, fait don de l'intégralité de son atelier au musée du Veinazès, en souvenir des trois générations qui l'ont utilisé.

Des haches pour l'abattage des arbres aux bouvets et rabots, en passant par la fameuse « combinée » de 1922 ou un coffre réalisé par son grand-père, tout a été conservé et reconstitué à l'identique… même le calendrier des pompiers et la casquette de Louitou sont à leur place.

Papier à en-tête de l'entreprise de Louitou Couderc.

A la mémoire de

Daniel COSTE

(1969-2017)

Cofondateur du musée

A la mémoire de

Robert GOUDERGUES

(1937-2017)

Artiste populaire

Bienfaiteur du musée

Musée du Veinazès

Lacaze

Lacapelle-del-Fraisse

15 120 (Cantal)

tél. : 04 71 62 56 93

ou 06 46 41 75 38

Pour agrandir

les photos du site, cliquez dessus...